Les lightning talks sont de retour en 2016

En cette journée que nous espérons aussi ensoleillée que possible, nous espérons que cette annonce fera monter la température de quelques degrés supplémentaires :

Les lightning talks sont de retour cette année ! Sonnez buccins et cors de chasse, plaudites cives !

David Rousset et son casse-brique accessible pendant les lightning talks de Paris Web 2014

Le pourquoi du comment

Peut-être aviez-vous cru que les lightning talks n’étaient pas présents lors de l’édition précédente au profit de la conférence surprise, néanmoins la raison était autre : les deux grands maîtres de cette cérémonie, à savoir Daniel « duck lover » Glazman et Robin « Keep calm and » Berjon n’avaient eu la possibilité d’en assurer la gestion et l’animation.

Même si nous avions habilement esquivé cela, tel Neo les balles de l’agent Smith, l’avenir des lightning talks n’était pas assuré, et même plutôt compromis. Néanmoins, nous connaissons le plaisir que ce moment vous procure, vu vos nombreux fous rires et beaux moments d’émotion.

Nous redémarrons cette année avec 5 à 6 sujets et les nouveaux maîtres de cérémonie seront Élie Sloim et Nicolas Hoffmann.

Présentation des lightnings talks

Si vous ne connaissez pas encore les lightning talks, c’est un format de présentation-éclair de 4 minutes, soit 240 secondes et pas un dixième de plus, parfait pour des présentations percutantes, souvent hilarantes et complètement dingues. Pour n’en citer que quelques unes, le système solaire a déjà été recréé en WebGL (« Dieu a décidé que l’Univers était un canvas »), de folles démos comme un casse-brique accessible via Web Audio ont été présentées, des cours de gymnastique ont été improvisés sur scène, la preuve que les moines copistes utilisaient l’oculométrie a été faite, etc.

On murmure même que certains ont découpé leur pantalon pour faire un « laptop bag »…

Au bout de ce temps très court, la salle est gentiment invitée… à tout faire pour déconcentrer le ou la retardataire. Par contre, si vous tenez votre timing, vous sortirez sous les hourras de la salle transformée en Colisée chauffé à blanc !

Proposer un sujet

Le thème de cette année sera le même que celui de Paris Web : « Nous avons toutes et tous un rôle à jouer, pour continuer de (ré)inventer le Web de demain ». Essayez d’être raccord avec le thème, mais si vous trichez un peu, nous ne vous en voudrons pas.

Méfiez-vous ceci dit : 4 minutes, c’est très court. Cela passe très vite, d’autant plus que la montée d’adrénaline qui risque très certainement de vous arriver ne fera rien pour arranger la brièveté de cette durée. Vous n’êtes pas obligés de vous appuyer sur une présentation projetée, même si cela peut aider à tenir le rythme. Cela demande de la préparation et souvent de nombreuses répétitions.

Le formulaire de soumission de sujets est disponible jusqu'au samedi 3 mercredi 7 septembre. Préparez-vous, faites chauffer votre clavier et lancez-vous !

Mais avant que vous ne vous précipitiez pour soumettre votre idée la plus provocante, votre diatribe la plus convaincante, nous voudrions vous demander une chose : nous avons de par le passé reçu bon nombre de propositions quelque peu cryptiques, ce qui a rendu notre choix difficile. Le format est certes court, et l’idée est peut-être même claire dans votre tête, mais pour qu’elle soit choisie il faut que nous puissions la comprendre. N’hésitez donc pas à rajouter du blabla et à gesticuler devant le formulaire pour qu’on puisse se faire la meilleure idée qui soit.

Attention : vous devez impérativement être inscrit·e aux conférences pour pouvoir soumettre un sujet.

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à contacter Nicolas et Élie, les deux animateurs de la session sur lightningtalks@paris-web.fr.


EDIT du 2 septembre : La période de soumission des sujets a été prolongée jusqu'au mercredi 7 septembre. N'hésitez pas à vous lancer.