Web sémantique, un baptême technique

Le sujet

Résumé : Le web sémantique combine un jeu de langages permettant de publier des données liées et la sémantique des schémas de ces données. De plus en plus d’organisations privées et publiques participent à ce web de données en publiant dans ces langages des données ouvertes et leurs modèles de données.

Cet atelier de 3 heures alternera introductions et sessions pratiques sur machine pour se familiariser avec quatre langages du web sémantique : RDF, SPARQL, RDFS et OWL. Il s’agit de faire à la fois une visite guidée des recommandations du web sémantique et à chaque arrêt de manipuler un peu ces standards sur machine pour se familiariser avec leurs modèles, leurs syntaxes et leurs pièges.

Cet atelier nécessite que chaque participant ait avec lui une machine avec Java 1.6 et un bon éditeur de texte ou IDE. La pratique sera réalisée sous l’atelier logiciel CORESE/KGRAM. L’intervention s’adressera à un public d’ingénieurs logiciel, développeurs, praticiens et techniciens du web, étudiants ou juste technophiles.

Présenté par Fabien Gandon

Fabien Gandon

Fabien Gandon est chercheur en informatique dans l’équipe Edelweiss de l’Inria de Sophia-Antipolis. En 2002, son doctorat en informatique est au carrefour entre l’intelligence artificielle distribuée et les systèmes d’information pour la gestion des connaissances, explorant les formalismes basés sur les ontologies informatiques et les architectures multi-agents pour matérialiser et gérer des mémoires organisationnelles sous la forme de web sémantiques d’entreprise. En post-doc à l’Université de Carnegie Mellon (CMU) il supervise le projet myCampus exploitant les formalismes du web sémantique et les services web pour intégrer la captation du contexte et le respect de la vie privée dans les accès mobiles aux services en ligne. En 2008 il défend une HDR sur la gestion des connaissances à base de graphes. Fabien s’intéresse maintenant aux formalismes et aux architectures du web sémantique pour assister le cycle de vie des communautés en ligne dans leurs interactions et leur gestion de l’information. Ce domaine l’a amené à étudier l’analyse des réseaux sociaux et du social tagging à travers les langages du web sémantique. Il a participé à plusieurs projets européens et nationaux, et est membre de plusieurs comités de programme pour des journaux, conférences et ateliers. Enfin, il est membre de plusieurs groupes de travail du Consortium World Wide Web (W3C), où il a contribué à des standards tels que GRDDL et RDFa.