Aller au contenu

Goûts et mauvais goût : de la subjectivité en design

Par Jean-Philippe Cabaroc

Conférence :
Langue :
Français

Liens connexes

Le sujet

Découvrez pourquoi certains design sont haïs par le monde entier et pourquoi la femme de votre boss aime le violet-marron.

"Ça dépend des goûts", cette phrase rendrait fou n'importe quel designer, tellement elle nous plonge dans un abîme où l'argumentation n'a plus de prise. En effet, les designers aiment à penser qu'un bon design n'est pas une affaire de goûts. Un design répond à des objectifs précis, on peut donc analyser objectivement ses qualités. Le subjectif n'aurait rien à voir la dedans. Vraiment ? Pourtant il arrive régulièrement que des designs soient décriés pour leur laideur par toute la communauté des designers. On ne reproche pas à ces réalisations des erreurs fonctionnelles (un manque d'ergonomie, une typo illisible ou des contrastes mal équilibrés), on dit juste que c'est affreusement laid. Alors est-ce que le mauvais goût existe réellement ? Et si c'est le cas, comment éviter que notre site ne devienne la prochaine risée d'Internet ? Pas de panique, nous tenterons d'y répondre à l'aide d'une Comic Sans.

Présenté par