Découper son application monolithique : Pourquoi ? Comment ?

La présentation

Ressources

Vidéo

Afficher le diaporama

Le sujet

Si elles ont leurs avantages au début d'un projet (une seule base de code, une seule suite de tests, une seule façon de déployer) les applications monolithiques ont néanmoins de nombreux inconvénients lorsque le projet grossit.

Ça tombe bien, la mode est aux micro-services, au SOA et autres buzzwords de ce genre. :)

Sous forme d'un retour d'expérience, nous verrons ensemble quels sont ces problèmes et en quoi les micro-services sont une excellente alternative.

Nous verrons ensuite pourquoi et comment BlaBlaCar a décidé de découper son application actuelle et quels ont été les impacts techniques mais également humains et organisationnels.

Présenté par Benjamin Fraud et Olivier Dolbeau

Benjamin Fraud

Dévelopeur @BlaBlaCar, Amateur de musique progressive & Inventeur du théorème de l'hésitation.

Développeur chez BlaBlaCar depuis mai 2014, il est passionné par Brigitte, sa plante verte. Il a découvert le monde du Web un peu par hasard, et a très vite attrapé le virus du "Moi aussi j'veux faire du HTML". D'abord développeur à ses heures perdues, il consacre désormais ses journées à apprendre toujours plus, avec le sérieux d'un moine Bouddhiste influencé par 9gag. Il se passionne également pour les Lego Technic, avec lesquels il ambitionne de créer des drones pour les vendre à Amazon. Bercé depuis des années par le rock progressif, il apprécie la complexité de cette musique et déverse toute sa sensibilité artistique jusque dans son code, qui soyons honnête, est magnifique.

Olivier Dolbeau

Web Developer / Architect, Symfony2 fan, #swarrot maintainer, be[a|e]r lover.

Quand il ne traîne pas dans des salles de concert ou dans un bar à siroter quelques pintes, Olivier prend parfois le temps de se rendre dans les locaux de BlaBlaCar où il bosse comme Architecte web après avoir passé quelques années côté développement. Fan d'ElasticSearch, amoureux de RabbitMQ, il contribue également autant que possible au monde de l'open source. Etant feignant (parmi de nombreuses autres qualités), Olivier aime également automatiser tout ce qui peut l'être, de l'intégration continue à l'installation de serveurs.