Aller au contenu

Autocritique de la revue de code (bienveillante)

Par Kim Lai Trinh

Conférence (50 mn) :
Salle :
Salle 307
Service(s) :
LSF
Langue :
Français

Le sujet

La revue de code est omniprésente dans le développement web. Ses objectifs sont multiples : qualité du code, formation des développeurs juniors, diffusion des bonnes pratiques de l'équipe, etc.

Après 6 années passées à commenter le code des autres et à lire leurs commentaires au sein de la même entreprise, il est temps de faire un bilan et de voir si la revue de code a tenu ses promesses. De nombreux articles et présentations expliquent comment implémenter les revues de code de façon efficace, notamment en étant bienveillant envers les autres et en mettant de côté son ego : le fameux « vous n’êtes pas votre code ».

Néanmoins, cette approche ne tient pas toujours compte des dynamiques complexes qui existent au sein d'une équipe, et elle peut même avoir tendance à les effacer. Par exemple, l'horizontalité qui découle de l'idée qu'on parle du code et pas des personnes peut avoir tendance à ignorer (et donc renforcer) les structures de domination sociale existantes. Si les principes de la revue de code bienveillante restent indispensables, il me semble qu'ils ne sont pas suffisants pour garantir une revue de code qui atteigne ses objectifs.

Je partirai d'observations faites au sein de l'équipe de La Ruche qui dit Oui!, de certaines conséquences négatives parfois contre-intuitives de la revue de code (même bienveillante), voire complètement contraires au but recherché : du code parfois difficile à maintenir, certains projets qui n'avancent pas, des développeurs juniors qui n'ont pas toujours la sensation de progresser, et dans le pire des cas du mal-être au travail. En mettant en lumière certains mécanismes insoupçonnés ou ignorés, nous verrons comment la revue de code peut avoir ces effets indésirables, et des pistes de réflexion pour les éviter.

Présenté par